Risque grave, constaté dans l’établissement

 » I. – Le comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail peut faire appel à un expert agréé :
1º Lorsqu’un risque grave, révélé ou non par un accident du travail, une maladie professionnelle ou à caractère professionnel est constaté dans l’établissement… « . (L. 236-9 code du travail)

Aux termes de l’article L. 236-9-I.1° du Code du travail, le comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail peut faire appel à un expert agréé lorsqu’un risque grave, révélé ou non par un accident de travail, une maladie professionnelle ou à caractère professionnel est constaté dans l’établissement. Il résulte de ce texte que ce n’est qu’au cas où un risque grave est constaté dans l’établissement qu’une expertise peut être ordonnée. Cour de Cassation. Chambre sociale. Audience publique du 3 avril 2001. N° de pourvoi : 99-14002

Applique exactement l’article L. 236-9 du Code du travail une cour d’appel qui, après avoir constaté des risques graves d’atteinte à la santé des ouvriers dans l’atelier de soudage-châssis, ayant donné lieu à plusieurs mises en demeure de l’inspecteur du Travail, précise que le comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail doit avoir une vision globale des problèmes, ce qui impliquait l’étude, limitée à cet atelier, par un expert des méthodes de production conduisant à une réduction des fumées de soudure. Cour de Cassation. Chambre sociale. Audience publique du 19 décembre 1990. N° de pourvoi : 89-16091

Pas de commentaire Permalink

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Les champs requis sont grisés

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>