Négociations Dialogue social reprise ce jeudi 22

Négociation dialogue social : reprise ce jeudi !

C’est l’horreur !

La CFE-CGC, la CFTC et à sa manière la CFDT ont bien résisté aux assauts des embobineurs du MEDEF. Je suis pourtant très angoissé par cette nouvelle rencontre prévue jeudi 22 janvier 2015.

Je n’est pas eu le dernier texte en Word, mais en pdf. La lecture sera donc plus facile pour les jeunes et pour ceux qui savent se servir de la loupe (numérique bien sûr).

Voici donc le dernier texte en ma possession avec des passages surlignés et avec mes commentaires… Vous pouvez télécharger ça  ci-dessous :

projet MDS remis sur table 16 janvier après-midi aves commentaires

 Avec le document commenté vous pourrez facilement comprendre (je l’espère) les enjeux :

  1. Colossaux pour les patrons.
  2. Terribles pour les salariés.

Et encore ce n’est qu’un partie de l’iceberg, car le texte proposé à la signature est une véritable duperie. Par exemple, il ne dit rien sur ce qui va se passer pour les CHSCT des établissements avec des installations classées pour la protections de l’environnement. En effet, pour les installations nucléaires de base et les installations susceptibles de donner lieu à des servitudes d’utilités publique (installation SEVESO) les CHSCT ont des attributions particulières, une composition renforcée, un fonctionnement adapté et une formation spéciale pour les représentants du personnel. Rien est dit, non plus, sur ce que va devenir le CHSCT élargi et comment vont fonctionner les Comités interentreprises de santé et de sécurité au travail…. La CFTC a raison, les négociateurs (et mêmes les partrons) ne perçoivent certainement pas toutes les conséquences de la signature d’un tel texte.

La vérité est peut-être ailleurs

Quelle clairvoyance !

Les patrons prétendent vouloir développer la confiance, mais ils mettent les syndicalistes dans une situation piégée.

Les négociateurs sont mis, sans préparation, devant une montagne de conséquences législatives, réglementaires et techniques. Dans un temps record, ils doivent en analyser toutes les conséquences et signer (sous peine de passer pour des cons) un texte plein de vices et sans vertus.

Bon courage à ceux qui veulent savoir pourquoi il ne faut vraiment pas signer.

Signez plutôt Ici.

Ne pas signer ce projet,  ce n’est pas un échecs des négociations : C’est une victoire pour les salariés.

Très souvent à tord, les syndicalistes apparaissent comme plus intéressés à leurs parcours professionnels que par le reste.

Cette victoire serait un motif de ne désespérer ni des syndicats, ni des syndicalistes.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Les champs requis sont grisés

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>