Dialogue social les CHSCT Sauvés

Dialogue social : les CHSCT Sauvés des griffes du Medef

C’est un énorme succès !
Les négociations se sont déroulées de façon déloyales. Des pressions énormes ont été dirigées sur les syndicalistes des organisations de salariés depuis le plus haut niveau de l’état.

Des négociations qui se déroulent dans les locaux du patronat. Des projets importants tant au niveau des conséquences législatives et réglementaires, qu’au niveau social, remis sur table et sans explications. Les propositions des organisations syndicales de salariés jamais prises en compte. La discussion centrée exclusivement sur le texte patronal.

Déloyauté

Cette réforme, c’est du gagnant gagnant !

Oui ces négociations ont été déloyales.

Cependant, l’émoi occasionné par l’attaque sans précédant dirigée contre les CHSCT a permis au voix de la base de monter jusque dans les bureaux luxueux du Medef. Plusieurs pétitions, de nombreuses prises de positions et des analyses convergentes ont contribué à souligner la profondeur de la marche que le Medef proposait de descendre dans la progression vers la déréglementation sociale.

Les Syndicats montrent aujourd’hui un front commun.

Même si ce front est très fragile, il a tenu. Aujourd’hui, il va s’agir de  maintenir ce front pour continuer la lutte contre cette instance de représentation unique. Bien sûr comme pour tous les succès, ce succès est d’abord collectif, même si la CFE-CGC nous a tenue en haleine jusqu’au bout, pour finalement tenir bon contre vents et marées.

Aujourd’hui, ils vont vouloir que le gouvernement leur donne le pouvoir de faire au niveau des branches des « expérimentations » pour fusionner, centraliser les institutions représentatives du personnel. Ce qu’il n’ont pas réussi au niveau national, il vont vouloir l’engager au niveau des branches professionnelles.

Merci à tous de ce premier succès. Vive les CHSCT !

 

2 comments on “Dialogue social les CHSCT Sauvés
  1. Rebsamen va faire passer dans la loi ce qu’il n’a pas réussi à obtenir des organisations syndicales, tout comme Macron : le nouveau front est désormais du coté des élus (députés) de tout bord : c’est eux qu’il faudra interpeller désormais.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Les champs requis sont grisés

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>